28 octobre 2009

De Chiang Mai aux rives du Mekong

Sawat dee kha!

Apres nos 3 jours d'activite intense et de decouvertes  (cuisine, marche, elephants, trek, boxe thai et bar...), vos 2 nouilles vadrouilleuses se sont adonnees a un passe-temps fort apprecie du voyageur: le repos!

Entre 2 pages de "Glamour", 12 cartes postales et internet, nous avons trouve le temps de faire une bonne action en allant nous faire masser... a la prison des femmes de Chiang Mai! Les jeunes femmes qui y sont emprisonnees pour de courtes peines (jusque 6 mois), se font un peu d'argent de poche en proposant de vigoureux massages thai au prix defiant toute concurrence de 180 B, sur lesquels elles touchent 80 B (pas si mal!). Malgre les courbatures lies au trek, (douloureuses quand on se fait masser thai!), l'experience un peu insolite etait cool, et rien que pour la tenue pyjama que l'on avait revetu, ca valait le coup! Cf photo du blog avec Camille, Aurelie et Laure, copines francaises rencontrees a la guest-house.

Nous avions prevu de quitter Chiang Mai pour Sukhotai le jour suivant... Mais c'est l'episode "piqures mysterieuses de Vinciane" nous a rattrapees. Alors que les demangeaisons s'etaient un peu calmees, Vinciane s'est reveillees avec d'avantage de piqures et nous avons sagement decide d'aller consulter un medecin. Il s'est trouve justement que Simon et Rung, les patrons de la guest house devaient conduire leur fille Laura pour une visite de controle chez le dermato et nous ont propose de se joindre a eux! Nous voila donc partis en famille a l'hopital, ou Rung nous a ete d'une aide precieuse! En attendant de voir le medecin, entre prise de tension, de poids, de taille (tout va bien, Vinciane n'a pas grandi!), les speculations allaient bon train: puces, gale, tics...? Et non, bien pire, des punaises de lit, ces sales betes tant redoutees des globe-trotteurs, que nous nous felicitions de n'avoir jamais croisees dans les auberges de jeunesse, meme les plus sommaires! Et dire que nous les avions vues sur une natte dans la piaule, mais prises pour d'innocentes bestioles! Traitement de choc: cortisone, anti-histaminique pour la victime... Et pour ce debarrasser des betes vicieuses auxquelles certaines personnes ne reagissent pas du tout (chanceuse Caro) et qui se multiplient dans vos affaires, pas d'autres solutions que de TOUT laver a haute temperature et secher au seche-linge... Vous imaginez donc la soiree fun que nous avons passee a jouer au casino dans la laverie... et la nuit stressante, meme dans des draps propres et une nouvelle chambre!

Meme si nous avons passe une super semaine a Chiang Mai, ce fut donc avec un petit soulagement que nous avons repris la route. Compte-tenu du temps qu'il nous reste, nous avons du faire le choix de zapper Sukhotai et ses temples, pour decouvrir une autre facette de la Thailande. Direction le Nord-Est pour profiter de la douceur de vivre des bords du Mekong. Pour joindre Nong Khai, les liaisons en bus pas forcement evidentes, nous avons fait escale a Phitsanulok et Khon Kaen, 2 villes du centre pas tres glamours (infestees de mouches, de cafards, et on a vu un rat!)... Heureusement, dans la premiere, nous avons eu la chance de visiter le Wat un jour de fete et de constater une nouvelle fois la ferveur boudhiste des thais. Apres cette visite matinale, nous avions envisage de prendre un bus relativement tot pour Khon Kaen... Mais l'aimable concours d'une guichetiere malhonnete qui nous a vendu des tickets puis a oublie de reserve un siege pour les 2 "farang" (etrangeres), ne nous a permis d'arriver qu'a 21h30.  Heure ideale cela dit pour visiter le marche de nuit plutot couleur locale... Nous y avons decouvert des specialites culinaires jusque la soupconnees mais pas encore constatees: grillons, vers, cafards rotis... Ne nous sentant pas specialement en manque de proteines, nous avons prefere opter pour des options plus sures (noodle et gateau de poisson) mais pas forcement tres savoureuses... Tant pis, on se rattrapera avec un bon curry!

Echaudees par l'experience de la veille, nous nous sommes reellement levees tot pour chopper un bus pour Nong Khai. A peine a la gare, nous avons saute dans un bus et apres un petit changement en douceur, nous sommes arrivees sur les bord du Mekong et avons pose nos sacs dans un bungalow de bois avec salle de bain "jungle" en exterieur a la super Mutmee guest house.

Nous restons quelques jours dans ce havre de paix. Nous vous ferons partager l'ambiance zen!

Bises a tous

Les 2 nouilles vadrouilleuses

Posté par carobenz à 12:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur De Chiang Mai aux rives du Mekong

Nouveau commentaire